What do you see? - Terminer

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
MessageSujet: What do you see? - Terminer Dim 8 Nov - 14:55



I. LE PERSONNAGE.


• NOM : Wagner
• PRÉNOM : Ysoline
• ÂGE : 16 ans
• FACTION : Esclave
• TITRE : //
• MAGIE/ARMES : Elle a un canif... Ça compte ?
• STATUT MARITAL : Célibataire
• ORIENTATION SEXUELLE : Bisexuelle, mais préfère tout de même les femmes.
• AVATAR : Robin Soloviev - fisheye placebo


II. LES DESCRIPTIONS.


MORALE


Cristal de roche se faisant passer pour diamant. Une jolie métaphore pour une demoiselle au caractère compliqué. Pourtant ne vous méprenez pas, une fois brisé, le cristal est encore plus dangereux, tranchant.

Elle n'a jamais été une grande sentimentale, déjà jeune, elle semblait complètement imperméable à tout sentiments se rapprochant de l'amour, et cela ne s'est pas arrangé avec le temps, loin de là. Avec l'âge, elle a appris à jouer la comédie, dans l'art du mensonge et la tromperie, elle est passée maîtresse. Feindre tous ces sentiments encombrants et ennuyants, qui n'apportent que du malheur. Pourquoi ? La tristesse rend faible, l'amour aveugle, la joie n'est que mensonge et la pitiés inexistante.

Mademoiselle est rancunière, et n'aime pas être trahie. Elle en sera profondément blessée et déçue. Blessée surtout, Ysoline a trop souffert de l'abandon. Ce masque de femme forte et froide n'est là que pour protéger quelque chose de fragiliser. D'autres s'en serait remis depuis le temps, mais elle n'a jamais réussi à oublier la douleur et le chagrin. Face à certains désastres sentimentaux, nous n'avons malheureusement pas tous la même capacité à aller de l'avant.

Même si elle vous semble froide, désintéressée et par son caractère souvent très hautain, insupportable, Ysoline peut être gentille, attentionnée et... Tout ça, là. Oui oui oui, ne me regardez pas comme ça, ça lui arrive ! Certes, elle se rattrapera en vous snobant et vous méprisant pendant les jours suivants. Elle aime se donner cet air indifférent aux gens, sans cœur. Mais il vaut mieux ça que rien, non ? Ysoline cache bien ses qualités. Peu nombreuses soient-elles, elles sont bien là.

Vous l'auriez compris, même si elle essaye de se donner des airs, elle est tout sauf courageuse. Elle passe son temps à fuir et, même si elle affirme le contraire, est incapable de tenir tête à un démon. Elle les méprises autant qu'elle les craint et fait toujours de son mieux pour satisfaire le moindre de leur caprice par peur des représailles. Cependant, elle est bien déterminer à s'enfuir et n'attend que la bonne occasion pour le faire.





PHYSIQUE


Des traits réguliers, doux et pourtant ordinaires, sans intérêt. Ysoline est du genre à éviter le regard des personnes autour d'elle. Elle possède de longs cheveux roux plutôt fins, avec une frange si inégale que ce n'en est plus vraiment une. Un teint de porcelaine accompagné par ses yeux verts qui la rendraient presque mignonne. Sauf que non, elle n'est pas vraiment mignonne, pas vraiment belle mais pas laide pour autant. Elle est juste... Normale.

Combien de fois a-t-elle distingué un os à travers cette enveloppe si mince, si délavée ? Combien de fois a-t-elle pensé qu’il suffirait d’un rien et elle se déchirerait, comme une vulgaire feuille de papier ? Elle a toujours était ainsi : maigre, petite, faible... Elle ne possède pas de forme, que se soit au niveau de la poitrine ou ailleurs. Tellement plate que c'en est devenue un complexe.

Ysoline n'a pas de style vestimentaire précis, elle s'habille avec ce qu'elle trouve et puis c'est tout -pas comme si elle avait le choix. Cependant, elle déteste montrer ses jambes, elle ne porte donc jamais de robes ou de jupes. Elle se contente souvent d'un vieux jeans usé et d'une chemise tout ce qu'il y a de plus ordinaire.





III. L'HISTOIRE.




Trois coups furtifs, puis le son d'une personne qui s'en va d'un pas pressé. La vieille Mme Wagner s'empressa d'ouvrir la porte, une bougie à moitié éteinte à la main. Elle savait parfaitement qu'un enfant allait l'attendre derrière cette grande porte d'ébène, et que sa mère probablement l'avait laissé là. Le scénario classique de la mère trop jeune qui ne peut pas assumer son enfant, ou encore pas assez d'argent, quel cliché... Écoeurant. En poussant la grande porte, ses yeux tombèrent sur un bébé, enroulé dans un maigre drap sale, posé à même le sol. Pas de coussin, ni la petite lettre habituelle du pourquoi du comment, juste un drap sale. La vieille femme prit l'enfant dans ses bras, et puis sans grande conviction balaya du regard la ruelle ensevelie sous les feuilles orangées d'automne. Mais il n'y avait personne. Elle soupira, puis regagna l'intérieur, l'enfant endormi dans ses bras.

'' C'est la troisième fois. La troisième fois en un an Ysoline ! Comment tu fais pour que toutes ces familles te ramènent et furieux à chaque fois hein ? "
La vieille Wagner croisa les bras, et se pencha de façon menaçante sur la fille, qui fuyait son regard en regardant les annonces d'adoptions sur le tableau d'affichage à sa gauche.
" Alors ?! Bon sang, quand est-ce que tu vas te décider à accepter de nouveaux parents ?! "
La jeune fille planta son regard carmin dans ceux de la vieille, rouges de fureur. Elle articula quelques mots, la mâchoire serrée.
" Je n'ai pas de parents, quand est-ce que ça va vous rentrez dans le crâne ? Je n'ai pas besoin de parents de rechange pour me sentir et aimée et comme si j'étais née parmi eux, car ce n'est pas le cas. Tout ce dont j'ai besoin, c'est qu'on m'achète une majorité pour que je me casse de ce trou à rats. "
Ces quelques mots révélant la forte personnalité de la demoiselle déjà jeune lui coûtèrent une gifle de la part de Mme. Wagner qui était décontenancée certes, mais moins que la première fois où Ysoline lui avait fait ce regard et sorti des mots aussi crus. Elle passa le reste de sa soirée, coincée dans la chambre qu'elle occupait maintenant depuis presque 16 ans, allongée sur un vieux parquet en chêne devenu presque noir avec les années. Elle méditait, en fixant le plafond tâché par l'humidité. Réfléchissait sur ce qu'il se passait avec ses parents adoptifs à chaque fois. Rêvait du jour où elle atteindrait 18 ans et pourrait enfin sortir et faire sa vie, avoir sa propre maison, un boulot, et peut être des amis. Elle imaginait et planifiait d'ores et déjà sa future vie qui semblait ridicule par son côté utopique, et elle le savait. Mais imaginer ce genre de futur l'aidait à oublier qu'elle dormait sur un matelas deux fois plus vieux qu'elle, et qu'elle vivait dans un bâtiment en ruine, et cela, depuis sa naissance.

Elle se plaignait souvent pour rien, elle se faisait toujours passer pour une pauvre victime orpheline et sans défense. Pour elle, l'abandon de ses parents et de toutes ces familles adoptives était la pire chose qui puisse arriver à un humain. Ha ! Petite égoïste. Elle s'apitoyait sur son sort alors que seulement quelque kilomètre plus loin, les villes et villages étaient mis à feu et à sang par des démons dont elle ignorait jusqu’à l’existence : la petite ville dans laquelle elle vivait abriter plusieurs mages puissants dont l'un d'entre eux protégeait et cachait la ville grâce à sa magie. Mais un jour, il disparut sans laisser de traces, laissant la ville en proie a tout danger extérieur.

Et effectivement, quelques jours plus tard, les démons envahirent la ville, détruisant et tuant tout sur leur passage. Les mages présents essayaient tant bien que mal de les retenir, mais c'était peine perdue. Lorsque l'attaque fut lancée, Ysoline était dans sa chambre, seule. Puis des explosions se firent entendre, le sol se mit à trembler et les gens a crié. Elle, elle ne bougeait pas. Elle n'y arrivait pas, trop terroriser pour ne serait-ce que faire un pas en avant. À partir de là, elle ne se souvient plus trop de ce qui c'est passé, la seule chose dont elle se rappelle est le corps sans vie de Mme. Wagner tombant mollement à ses pieds et le sourire détraquer d'une chose humanoïde qu'elle n’arrivait pas a identifier.

En quelques heures, la ville fut totalement ravagé, tous les mages furent anéantis ainsi qu'une grande partie des civils tandis que les survivants furent réduits à l'esclavage.Elle ne savait pas trop si c'était de la chance ou de la malchance, mais Ysoline fit partie de ces survivants. Était-elle condamnée à servir ces démons prétendant appartenir a une organisation du nom de Fairy of Despaire? Elle n'en avait aucune envie, et même si elle était terrifiée, elle fera tout pour retrouver sa liberté.




IV. DERRIÈRE L'ECRAN.

TON PSEUDO ? Chamikaze
QUEL ÂGE (facultatif) ? 14 ans
COMMENT TU ES ARRIVÉ ICI ? … chut, c'est magique! (je sais plus '^')
TES IMPRESSIONS ? Le fofo est tellement classe que j'en pleurerais des donuts.


FICHE PAR FALLEN SWALLOW

Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: What do you see? - Terminer Dim 8 Nov - 15:13

Hey !!! Alors pour moi tout est bon je vais donc pouvoir te valider. Félicitation pour cette présentation rapide en plus!

Tu peux donc désormais recenser ton avatar ici, ainsi que tes relations et ta fiche techniques ici ! Et surtout n'hésites pas à demander un rp

Encore bienvenue et bon rp parmi nous, Amuse toi bien! \o/
avatar

Informations complémentaires
Surnom:
Alignement : (Bon ou méchant) 0/100%
Magie:
Compte fondateur
Voir le profil de l'utilisateur http://fairyofdespair.forumactif.org
Aventures : 53
Date d'inscription : 25/06/2015
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: What do you see? - Terminer Dim 8 Nov - 15:15

Merci bien o/
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: What do you see? - Terminer

Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
What do you see? - Terminer
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Daiklan Écuyer d'Émeraude(Terminer)
» je croyais que c'était terminer...
» Nam Mok Li(terminer)
» [Aide pokédex] TERMINER ! 719/719
» Imne le Démon Lumineux [Terminer]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Fairy Of Despair  :: Administration :: Présentations :: Archives des présentations-
Sauter vers: